Rechercher
  • Gaël Sanpo

Le Batch cooking ou le "life saver" des gens pressés qui veulent bien manger.

Repas rapides et sains : vive le « batch cooking »

Avec la rentrée, vient aussi le temps de certaines bonnes résolutions. Manger sainement en fait peut-être partie. En effet, après un bel été, on a souvent envie de prolonger la sensation de bien-être vécue en vacances. Cependant, la frénésie de septembre fait parfois passer à la trappe les meilleures intentions. Préparer chaque jour de savoureux repas semble parfois compliqué, mais avec le « batch cooking », il n’ y a plus qu’à passer à table !

Qu’est-ce que le « batch cooking » ?

Cet anglicisme signifiant littéralement « cuisiner en grandes quantités » fleurit de plus en plus sur la toile. Il s’agit de préparer vos repas de la semaine en amont. Tout est déjà prêt dans le frigo et n’attend qu’à être mangé. Un vrai atout pour les journées chargées.

A quel moment ?

Beaucoup de gens aiment cuisiner le dimanche qui est souvent une journée plus calme, mais il n’y a pas de règles. Choisissez le moment qui convient à votre agenda. Prévoyez un créneau de deux heures maximum pendant lesquelles vous serez tranquille. N’hésitez pas à impliquer les autres membres de votre famille. Vous gagnerez du temps et passerez un moment convivial.

Comment faire ?

Il existe différentes façons de procéder. Vous pouvez établir un menu de la semaine, faire vos courses en fonction de celui-ci et ensuite tout préparer.

Dans cette première version, je vous conseille de réutiliser certains ingrédients au fil de la semaine. Par exemple, vous prévoyez de faire une ratatouille que vous accompagnerez d’un filet de poulet et de riz. Faites beaucoup de ratatouille et lors d’un second repas, celle-ci vous servira de sauce.

Dans une seconde version que j’intitulerais « pour les pressé-e

s », il n’est pas nécessaire d’établir un menu au préalable. Vous cuisinerez différentes catégories d’aliments et vous les assemblerez au fil de la semaine.

Ainsi, vous préparez deux vinaigrettes, 3 féculents, 1 à 2 légumineuses, 2 sources de protéines (animales ou végétales) et 4 légumes (2 cuits, 2 crus).

Si vous souhaitez uniquement préparer les repas du soir, cuisinez vos quantités habituelles. Si vous désirez également anticiper vos lunch box, je vous conseille pour chaque préparation de doubler les quantités.



Les indispensables du placard

Pour vous simplifier la vie, certains ingrédients basiques seront les bienvenus dans vos placards. Vous pourrez les utiliser à l’envi tout au long de l’année.

· De bonnes matières grasses : des huiles riches en omégas 3 pour les crudités et de l’huile d’olive pour les cuissons.

· Des légumineuses sèches que vous préparez et mettez au congélateur ou en bocaux, prêtes à l’emploi.

· Des pâtes, du riz, du quinoa, du millet, des patates douces, etc

· Des herbes et épices : herbes de Provence, curcuma, gingembre, curry, cumin, etc

· De l’ail, des oignons.

· Des crèmes végétales ou non, du lait de coco.

· Du fromage à pâte dure type parmesan.

· Du pain de bonne qualité

Je vous conseille de vous laisser guider par vos envies et d’acheter de préférence des fruits et légumes de saison. Ils seront moins chers et beaucoup plus goûteux. Ce genre d’organisation vous libèrera du temps et de la charge mentale. Alors, lancez-vous, vous ne le regretterez pas !

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout